Technique

Chouchoutez votre annexe !

8 janvier 2016 | | Temps de lecture 4 minutes

Qu’elle soit motorisée ou non, en aluminium ou en composite, l’annexe fait partie des équipements incontournables sur les catamarans de croisière. Et, tout comme un catamaran, l’annexe mérite elle aussi d’être chouchoutée. Il convient en effet de l’entretenir régulièrement afin d’optimiser son utilisation et favoriser sa durabilité.
Nous avons contacté, Florian LOURY de chez Highfield, fournisseur d’annexes des catamarans Lagoon. Il nous fait le plaisir de partager ici toutes les clés pour prendre soin de votre petit bolide.

Quelles sont les choses importantes à savoir pour entretenir une annexe ?

Première règle : une annexe doit si possible être rincée à l’eau fraiche après utilisation et recouverte d’une protection lorsqu’elle n’est pas utilisée. Eté comme hiver, l’exposition aux UV est l’une des principales causes du vieillissement prématuré. Je vous recommande d’utiliser des produits équivalents au 303 Protectant qui permettent de recouvrir le tube de l’annexe d’un film anti-UV.

Comment contrôler l’état de son annexe ?

  • Parmi les choses à vérifier régulièrement, il est conseillé de :
    S’assurer que les rames soient toujours bien en place et fonctionnelles lorsque celles-ci sont stockées à l’intérieur de l’annexe.
  • Contrôler la présence de la membrane anti-retour du vide-vite et l’absence de débris éventuels pouvant l’obstruer.
  • Vérifier que la pression soit conforme à celle recommandée par le fabricant. L’utilisation d’une annexe avec un tube ‘sous’ ou ‘sur’ gonflé est susceptible de l’endommager.

Le moteur peut nécessiter un contrôle par un professionnel. Il est donc recommandé de procéder à sa révision en fonction des recommandations du carnet d’entretien.

L’entretien d’une annexe en aluminium est-il différent de l’entretien d’une annexe en composite ? Si oui, pourquoi et quels sont les avantages ?

Pour la maintenance, le poids modéré des annexes en aluminium les rend plus facilement manœuvrables. De plus, elles ne sont pas soumises au phénomène d’osmose comme certaines annexes composites devenant poreuses par effet d’hydrolyse.

Comment préparer son annexe à un arrêt de plusieurs mois ?

Pendant les longues périodes d’inutilisation, il est préférable d’entreposer son annexe hors de l’eau afin d’éviter toute décoloration éventuelle de la coque ou du tube par des micro-organismes ou toute forme de pollution.

Pour une bonne préparation : lavez entièrement votre annexe avec un mélange de savon doux (du Paic Citron par exemple) et de l’eau fraiche. Retirez ensuite le bouchon du vide-vite pour évacuer tous débris éventuels à l’aide d’un tuyau d’arrosage. Pour finir, rincez l’ensemble de l’annexe et séchez-la rigoureusement.

Votre annexe peut être stockée gonflée ou dégonflée en fonction de votre espace disponible.

Lors du dégonflage de l’annexe, il est important de ne pas dégonfler une seule chambre à la fois mais de veiller à maintenir une pression égale entre toutes les chambres. Il s’agit de prévenir tout stress ou dommage potentiel sur les diaphragmes séparant les chambres étanches.

Si possible, placez votre annexe dans un endroit frais et sec, à l’abri d’une exposition directe aux UV. Si l’annexe est stockée à l’extérieur, protégez la avec une housse de protection ou un taud afin d’éviter l’exposition directe aux UV. Utilisez une housse suffisamment ventilée pour éviter le développement de moisissure sur le tube ou les coussins.

Comment préparer son annexe à repartir après un long arrêt ?
Il est tout d’abord nécessaire de regonfler le tube de l’annexe à la pression normale d’utilisation comme indiquée sur la plaque constructeur. Là encore, il est important de maintenir une pression égale entre toutes les chambres lors du gonflage.

Vous pouvez utiliser une solution antifouling de base polyuréthane ou époxy comme l’International Interprotect (primer) + International Trilux 33 (antifouling) que vous appliquez sur la coque en début de saison afin de la protéger et prévenir le développement de micro-organismes.

Plus d’informations sur les annexes :

  • Pour aller plus loin sur cet équipement, retrouvez ici tous nos conseils.
  • Si vous souhaitez des renseignements sur les annexes Highfield, c’est par ici !