Technique

Configurer un mouillage méditerranéen sur longue amarre (partie 2)

23 décembre 2019 | | Temps de lecture 5 minutes

NauticEd est le numéro 1 du e-learning nautique. Entreprise basée aux États-Unis, cette dernière est spécialisée dans la formation nautique et la certification de navigation internationalement reconnue par les fédérations mais aussi les sociétés de location! Aujourd’hui, ce Wikipédia de la formation nautique en ligne, nous donne quelques astuces pour configurer la longue amarre.

Dans le premier article sur le sujet, à lire en cliquant ici, vous aviez découvert en quoi consistait cette méthode d’amarrage. Dans ce nouvel article, découvrez des conseils et techniques pour s’assurer de bien réaliser votre mouillage sur longues amarres.

 

La manœuvre de mouillage

Il est primordial de s’assurer de la bonne tenue de l’ancre sur le fond. Vous ne pouvez pas prendre le risque que, par vent latéral, l’ancre ne chasse et que le bateau se retrouve à la côte.

 

Configuration:

Quelle que soit la ligne de mouillage, vous devez considérer un rapport de 5:1 (ratio de la distance horizontale et de la profondeur d’eau). Il existe un moyen simple d’estimer cela en utilisant la longueur du bateau comme unité de mesure lorsque vous regardez l’étendue du plan d’eau. Il est plus aisé de visualiser 5 longueurs de bateau qu’une distance de 65 m.

-Si la profondeur est de 6 mètres, il vous faudra 5 x 6 m. Pour un bateau de 40 pieds (12 m) il vous faudra 3 longueurs de bateau environ.

-Pour une profondeur de 18 m, il vous faudra 5 x 18 m. Pour un bateau de 40 pieds (12 m) il vous faudra 7-8 longueurs de bateau environ.

 

 

Vous pouvez observer que lorsque la profondeur est plus importante sur le point de mouillage, il devient plus difficile de respecter ce rapport de 5:1. Mais vous ne devez pas modifier ce rapport. Pour plus d’informations et compléter cette approche, cliquez ici.

Pour mouiller l’ancre, positionnez-vous à une distance appropriée, avec le tableau arrière face à la côte. Mouillez l’ancre, mais ne commencez à culer que lorsque celle-ci a touché le fond. Puis commencez à culer. Si vous commencez à culer trop tôt, le rapport sera compromis.

L’équipier en charge du mouillage doit avertir le barreur pour qu’il contrôle la vitesse du bateau afin que l’ancre ne chasse pas sur le fond. L’équipier au guindeau doit être informé sur ce point. La chaîne d’ancre doit être mouillée à pic. Si vous utilisez un câblot de mouillage, le cordage ne doit pas être en tension lorsque le bateau cule. L’équipier au guindeau peut donner des indications pour ralentir ou culer selon les besoins.

Une fois positionné sur son emplacement définitif, le barreur informe l’équipier au guindeau qu’il doit cesser de dévider la ligne de mouillage et qu’il peut commencer à reprendre le mou. Le barreur peut alors laisser le bateau en marche arrière lente pour garder sa position avec la ligne de mouillage en tension, jusqu’à ce que la mise en place des longues amarres soit finalisée.

 

Marées

Tous les points mentionnés ci-dessus sous-entendent une connaissance et une prise en compte de la marée. Lorsque la hauteur d’eau change avec la marée, vous aurez peut-être besoin de choquer ou reprendre sur la ligne de mouillage ou sur les longues amarres. Aussi, assurez-vous qu’en cas de changement de marée, vous en aurez tenu compte dans votre configuration.

 

Méthode avec un équipage réduit

Si vous naviguez en équipage réduit, il existe un moyen d’effectuer la manœuvre de mouillage sur longue amarre.

Une fois votre point stationnaire choisi, vous (ou votre équipier) pouvez apporter la longue amarre à terre avec l’annexe et la frapper sur un arbre ou un rocher. Ce sera votre amarre au vent. Ramenez l’extrémité libre vers le bateau et fixez-y un flotteur (seau, bouée…). Cela permettra à l’extrémité libre de l’amarre de rester aux abords de l’emplacement choisi suffisamment longtemps pour vous permettre d’achever la manœuvre.

Une fois à bord, mouillez l’ancre sur le point choisi et culez vers votre flotteur. Récupérez l’extrémité libre et frappez-la sur un taquet. Mettez un peu de tension sur la ligne de mouillage pour rester en position, puis prenez votre temps pour passer votre longue amarre sous le vent et revenir sur le bateau. Frappez-la et mettez la ligne de mouillage en tension.

 

 

La maîtrise de la manœuvre de mouillage sur longues amarres est essentielle pour les propriétaires de bateaux, sur les bateaux de location, dans toutes zones de navigation, et particulièrement en Méditerranée. Entraînez-vous dans votre zone de navigation ou dans votre école de voile en respectant les étapes mentionnées ci-dessus.

 

Nous espérons que cet article vous sera utile! Ces informations ne sont pas des règles strictes et la responsabilité des manœuvres d’un bateau reste du ressort du capitaine de bord. Seule la personne en commande peut et doit prendre les décisions pour maintenir l’intégrité de la sécurité de son bateau et de son équipage.

 

 

D’autres articles sont à venir grâce à notre partenaire Club Lagoon: NauticED. Retrouvez ses tarifs préférentiels pour les membres du club, en cliquant ici.

 

© Nicolas Claris