Carnet de voyages

Croisière d’été en Ecosse

27 octobre 2014 | | Temps de lecture 3 minutes

Une destination originale et des amis propriétaires de Lagoon sont les ingrédients parfaits pour faire une bonne croisière ! Lars & Lise et Geir Ove & Brigit nous racontent leur croisière cet été en Ecosse à bord de leurs Lagoon 380 :

Tout a commencé lors du rassemblement International de Multicoques de 2013 à Warnemünde, en Allemagne, où plus de 100 multicoques étaient réunis.

Nous discutions avec nos amis norvégiens Geir Ove et Birgit, propriétaire du Lagoon 380 « Careka » pour choisir où nous pourrions naviguer en 2014. Nous nous sommes mis d’accord pour partir direction l’Ecosse ! Nous devions nous rejoindre à Egersund, ville natale des « Careka » située sur la côte ouest de la Norvège et de là nous naviguerions ensemble jusqu’à Inverness en Ecosse.

Nous avons acheté notre Lagoon 380, “Havhunden”, en Juillet 2007, sans avoir vu ni même navigué sur un catamaran Lagoon. Ce catamaran de croisière était en fait le 7ème. En effet, j’avais construit le premier en 1971, un an avant d’obtenir mon diplôme d’architecte naval. J’ai beaucoup régaté au Danemark et c’est pour cela que je garde mon Lagoon 380 léger. Regardez ci-dessous, les jupes de “Havhunden” ne traînent pas dans l’eau malgré son chargement pour 8 semaines de croisière !

En mai, nous avons remplacé les équipements électroniques Raymarine d’Havhunden par des équipements B & G comprenant radar, AIS, VHF etc.

En quelques mots, une excellente croisière de 2025 milles en compagnie de l’équipage du « Careka » ainsi que de nos amis danois qui nous avaient rejoints une semaine en Ecosse.

Les moments marquants de cette croisière :

  • La première navigation de nuit du Danemark au sud de la Norvège: mer calme dans le Skagerrak, seulement 3 à 5 nœuds de vent, navigation au moteur avec la grand-voile et un seul moteur, 150 miles en 20 heures. Grâce à notre latitude, il n’a jamais vraiment fait noir durant la nuit.
  • La première traversée de la Mer du Nord: Nous avons mis 48 heures pour effectuer 340 milles. Mis à part les vents changeants allant jusqu’à 30 nœuds et une partie de chute du génois déchirée, la traversée s’est assez bien passée. Durant cette dernière, Lise a même fait du pain et préparé un bon repas. Cela aurait été difficile sur un monocoque. Un nombre étonnant de baleines et de dauphins nous ont suivis dans la mer du Nord.
  • Les Ecossais que nous avons croisé sur notre chemin se sont tous montrés très sympathiques – et encore plus lorsqu’ils s’apercevaient que nous venions de Norvège et du Danemark. Beaucoup d’entre eux voulaient même rentrer avec nous dans les anciennes terres des Vikings ! Bien que nous n’ayons vu aucun monstre, les paysages dans le Loch Ness étaient à couper le souffle.
  • Empanner sur le Loch Ness avec le pilote automatique B & G: un vrai bonheur avec l’ordinateur du pilote automatique B&G qui fonctionne très bien.
Et l’année prochaine? Nous prévoyons de naviguer vers le sud-ouest en Juin pour rejoindre Sainte Lucie dans le cadre de l’ARC. Puis à partir de là nous nous dirigerons…encore plus vers l’ouest.