Carnet de voyages

Et maintenant, où est-ce qu’on va ? (2)

17 octobre 2011 | | Temps de lecture 5 minutes

Chers internautes, après mes conseils de mouillage aux alentours des Sables d’Olonne, je vous présente quelques suggestions pour le sud. Pour ceux qui viennent juste d’arriver sur cet article, je vous conseille de retourner au début de l’histoire, ici.

Pour les bateaux livrés à Bordeaux, il n’y a pas beaucoup de choix pour votre première croisière. Vous devez descendre “la Garonne” pour déboucher sur l’océan Atlantique. Ensuite vous avez le choix de mettre cap au nord direction l’île de Ré et l’île d’Aix (donc pour cette région je vous propose de vous reporter à l’article précédent, ici) ou de donner un coup de barre à bâbord pour aller vers le sud et le célèbre bassin d’Arcachon.

Estuaire de la Garonne : Royan / Port Médoc

Il n’y a pas vraiment de mouillage paradisiaque dans ce secteur. Il y a 2 ports qui peuvent vous aider à vous ravitailler : Royan et Port Médoc. Néanmoins l’une des choses à voir est le phare de Cordouan. Ce phare est l’un des plus exceptionnels de France, il est d’ailleurs surnommé le “le château de Versailles des phares”. A l’intérieur l’aménagement est digne des plus grands ébénistes et marqueteurs et le phae dispose même d’une ravissante petite chapelle. Donc, si vous faites un arrêt à Royan, pourquoi ne visiteriez-vous pas cette icône Girondine ? Cela vaut le détour (des ferries font l’aller-retour avec Royan car il est impossible d’y accoster par soi-même).

Plus d’info sur le phare de Cordouan, ici.

Le bassin d’Arcachon

Ce lieu représente un écosystème étonnant où la dune entourée par l’eau du bassin et ses bancs de sable partage son territoire avec la forêt de pins. Ce tableau idyllique ne saurait faire oublier les dangerosités de la navigation dans ce coin là, quand une forte houle est annoncée. En effet, l’entrée du bassin peut être envahie par des vagues déferlantes. Il faut dire que les spots de surf de  la région du sud-ouest sont de renommée mondiale.

Cet endroit magique fut souvent choisi pour des séances photos de nos catamarans. Un exemple est la brochure du Lagoon 620.

La dune du Pyla, le banc d’Arguin et le Cap Ferret

Vous avez le choix : être au pied de la Dune du Pyla et grimper à son sommet pour embrasser du regard l’un des plus beaux paysages du sud-ouest, ou bien aller sentir la puissance de l’Atlantique sur le banc d’Arguin. Ce mouillage peut être surpeuplé pendant l’été mais si vous êtes chanceux et qu’il y a peu de monde vous pourriez avoir la sensation d’être sur une île déserte. Ce banc de sable est constamment modifié par le courant donc n’hésitez pas à demander des informations pour son accès à la capitainerie d’Arcachon.

Un autre mouillage tout aussi sympathique est celui du Cap Ferret. Ce lieu est calme, loin de l’effervescence d’Arcachon. On y trouve une sorte de port naturel avec un banc de sable qui protège les bateaux du courant sur la côte ouest intérieur du bassin d’Arcachon.

L’île aux oiseaux

Au milieu du bassin se situe la célèbre “île aux oiseaux” nommée ainsi à cause des migrations d’oiseaux qui y font escale. Les maisons sur pilotis installées sur cette île en ont fait une icône de la région. Elles étaient autrefois utilisées par les ostréiculteurs pour surveiller leurs précieuses huîtres. Aujourd’hui, ces habitations sont des lieux de villégiature sans eau, ni électricité.

Plus d’info sur le bassin d’Arcachon, ici

Si vous désirez partager vos mouillages ou vos zones de navigation favorites dans votre pays et ailleurs, n’hésitez pas à me contacter par courriel sur alex@lagoon-inside.com.

Attention :

Cet article n’est pas un document nautique et ne présente que des informations touristiques sans aucune valeur pour la navigation. Avant d’aller naviguer, vous devez prendre connaissance de la météo à venir ainsi que vous équiper de tous le matériel de sécurité nécessaire à votre type de navigation. Vous devez planifier votre navigation avec tous les documents nautiques nécessaires pour votre zone de navigation.

Concernant la navigation dans les lieux cités, il est préférable de choisir une journée où la marée est basse à midi. Ainsi il est possible d’arriver tôt le matin et de repartir le soir à marée haute (attention au vent contre courant dans les passes du bassin). Ceci est plus sûr pour ceux qui n’ont pas l’habitude du marnage français.