Univers Lagoon

Un Lagoon, chercheur d’épaves !

27 novembre 2017 | | Temps de lecture 3 minutes

Normalement, un Lagoon est fait pour naviguer en croisière, mouiller dans des lagons idylliques et offrir des moments incroyables en famille et entre amis… Mais certains utilisent ces catamarans de manière un peu plus spécifique !

Une équipe d’archéologues s’est lancée, à bord d’un Lagoon 410 nommé « Ocean King », dans une aventure hors du commun : partir à la découverte des épaves de bateaux phéniciens, datant de l’Antiquité. Ce Lagoon a été conçu pour des expéditions marines complexes. Il est suréquipé : un sonar hi-tech, un poste de commande et de contrôle spécifiques, plusieurs moniteurs, un véhicule téléguidé équipé d’une caméra sous-marine (ROV), un système de mise à l’eau spécial, un système de navigation par satellite, … Tous ces équipements en font un bateau parfait pour la recherche d’épaves ! Iftach Kozik, concessionnaire Lagoon en Israël, a contribué à l’optimisation de ce catamaran pour le transformer en un bateau prêt pour la chasse aux trésors maritimes!

Le système ROV

Un peu d’histoire : En 1915 s’achève la construction du HMS M15, un navire de guerre britannique. Ce navire est appelé à participer à la « troisième bataille de Gaza » en 1917. Le sous-marin allemand UC38, construit en 1916, se trouve dans la même bataille et coule le navire britannique. Après ses nombreuses victoires, le sous-marin sombrera en Grèce, non loin de Lefkada. Ces 2 navires n’ont jamais été retrouvés.

Le HMS M15
Le sous-marin UC38

Quel est le lien entre un navire de guerre britannique, un sous-marin allemand et ce Lagoon 410 ?

En 2014, l’équipe du Lagoon 410 part à la recherche d’épaves vers les côtes d’Israël. Pendant cette expédition, l’équipage cible 22 épaves potentiellement intéressantes à chercher. L’une des épaves ressemble à un navire de guerre du début du 20e siècle. Utilisant le ROV, l’équipage réalise des clichés de l’épave. Sa coque, son armement et ses caractéristiques leur font penser qu’il s’agit du fameux navire de guerre britannique, le HMS M15. Simultanément à cette expédition, un étudiant-chercheur réussi à mettre la main sur le journal de bord du sous-marin allemand UC38, lors d’un travail d’archives. Ce carnet renferme de nombreuses informations sur la bataille de Gaza : des cartes détaillées ainsi que le registre des activités précises de ce sous-marin dont notamment la mission de couler le navire britannique M15.

Le carnet de bord du sous-marin UC38

Cette découverte est étonnante, car elle est très éloignée de la recherche initiale de bateaux phéniciens. Pour l’instant, le navire britannique, profondément ancré au fond de la mer, est difficilement identifiable. Aujourd’hui, le travail pour l’identification n’est pas terminé et il reste encore des preuves à apporter pour conclure que l’épave est bien le navire britannique mais nos chercheurs en sont convaincus.

Ocean King

Grâce aux compétences et aux faibles coûts engendrés par les investigations de l’équipage du Lagoon, il n’est pas exclu que le navire puisse retourner sur les lieux pour reprendre l’identification du HMS. En attendant, les chercheurs d’épaves n’ont pas abandonné leur objectif initial, ils sont donc toujours à la recherche de bateaux phéniciens… L’aventure continue !