Univers Lagoon

Une traversée de gagnants !

25 mars 2020 | | Temps de lecture 5 minutes

Avez-vous toujours eu envie de vivre une transatlantique ? Encore plus quand cet évènement est organisé de main de maitre par le World Crusining Club ! Voici Captaine Marijke et Mark ainsi que leur Lagoon 52 SporTop de 2017 “Great Circle”.  Ils ont remporté la troisième place du podium de l’Atlantic Rallye for Cruisers (soit l’ARC) en 2019, et tiennent la célèbre chaîne Youtube Cat Greatcircle.

Découvrez l’incroyable traversée entre Las Palmas et Sainte Lucie de Marijke et Mark.

 

L’équipe

L’équipe était composée de 4 personnes Marc mon compagnon, Marijke (moi-même), Sander et Nicolette.

Nous avons rencontré Sander & Nicolette lorsque nous naviguions en Grèce et Croatie. Ayant déjà traversé l’Atlantique, Sander nous a beaucoup apporté techniquement parlant. Nicolette, quant à elle, est une véritable cheffe cuisinière et nous a régalé durant toute la traversée.

Ayant besoin de nos heures de sommeil pour conserver un climat détendu à bord, nous n’étions pas trop de quatre pour nous répartir les quarts.

 

La préparation

La préparation est l’élément le plus important avant la navigation. On entend souvent dire que c’est une étape compliquée, mais lorsque vous avez l’habitude de naviguer, ce n’est pas si difficile de se sentir prêt.

Afin de ne manquer de rien durant notre transatlantique nous avons préparé 8 à 10 repas, stocké des fruits et des légumes pour notre smoothie quotidien et rempli deux congélateurs à ras bord de nourriture. Plusieurs semaines après l’arrivée, les congélateurs étaient toujours bien remplis… On n’anticipe pas les repas pêchés durant la course !

Afin de participer à la course les organisateurs de l’ARC nous ont demandé de remplir une liste de contrôle. Un des éléments de cette liste était la possibilité d’envoyer et de recevoir des courriels.  En plus de l’aspect sécurité, c’était très amusant de pouvoir recevoir les rapports de position de tous les autres bateaux du rallye et d’évaluer les progrès et les tactiques de chacun. Cela vous maintient dans la course !

 

La traversée

Nous étions légèrement nerveux avant le départ, se retrouver au beau milieu de l’Océan Atlantique ce n’est pas rien ! Mais cette anxiété s’est vite envolée lorsque l’on s’est retrouvé nez à nez avec les dauphins.

Notre traversée s’est déroulée sans réel problème, malgré notre spinnaker qui a lâché en cours de route. Si j’ai un conseil à vous donner c’est que l’intégralité de la course se fait sous le vent, il est donc important de vérifier ses voiles de portant et de réfléchir à un plan de secours dans le cas où ça arrive.

Quelques jours avant l’arrivée, nous avons reçu un appel d’un autre bateau de l’ARC avec de sérieux dommages au gréement. Ce qui les a obligés à naviguer au moteur jusqu’à Sainte-Lucie.

Nous avons immédiatement changé de cap vers eux afin de leur venir en aide. Nous avions la possibilité de suivre leur progression en temps réel, c’est de cette manière que nous nous sommes aperçus qu’un super yacht était mieux placé que nous pour les aider. Au final, tous les équipages sont arrivés en Guadeloupe en toute sécurité !

Nous avons été ravis de faire cette transatlantique. Sans surprise, notre Lagoon a été extrêmement performant.

Malgré la compétition, l’ARC se résume surtout à des rencontres et une forte convivialité que l’on ressent tout de suite à Las Palmas. C’est d’ailleurs ce qui participe à faire tout le charme de cette course.

 

Vos conseils

Si la météo vous le permet, essayez de rester sur la route la plus rapide – le Great Circle ! 🙂

Les Lagoon performent très bien sur les transatlantiques, il suffit de regarder le classement pour s’en rendre compte ! Si la direction du vent le permet, vous pouvez utiliser de meilleurs angles, notamment lors de la première semaine de la traversée.

En période de vent faible, naviguer sur un meilleur angle avec le code 0 peut être bien meilleur (en temps corrigé) que de mettre les moteurs. Si nous avions davantage pris le temps de lire le règlement, nous nous serions rendus compte que chaque heure au moteur coûte 3 heures en temps compensé. Au final, notre avance d’une journée sur le Lagoon 52 F Paloma s’est réduite à seulement 5 minutes en temps compensé !

 

L’arrivée

Avant le départ, je m’attendais à ressentir un grand soulagement à l’arrivée, mais comme la traversée s’est vraiment bien passée, nous n’avions pas tellement envie de poser le pied à terre. Même si les vagues sont devenues un peu plus hautes en cours de route, les avantages d’avoir un gros catamaran pas trop léger se sont confirmés.

La troisième place en temps compensé était une belle victoire ! Cela prouve que VPLP et Lagoon ont fait un excellent travail en concevant le 52 Sportop qui apporte une combinaison étonnante de confort et de performance. Il est vraiment facile de manœuvrer ce grand bateau.

Le lendemain de l’arrivée, on commence à sentir les effets des nuits courtes passées à bord. En étant un des premiers bateaux à avoir franchi la ligne d’arrivée, nous avons pu profiter de quelques jours de repos avant de fêter la fin de cette transatlantique.

 

Revivez la première semaine de l’ARC à travers cette vidéo :

 

 A l’année prochaine pour une nouvelle aventure !