Technique

Clair comme la bouteille à “l’Ancre”

30 mars 2012 | | Temps de lecture 3 minutes

L’un des grands avantages d’un catamaran c’est son confort au mouillage: il est peu rouleur grâce à ses 2 coques, dispose de nombreux espaces de vie et d’une belle autonomie si l’équipage est économe… Toutefois avant de plonger dans l’eau cristalline pour allez pêcher une langouste il va falloir mouiller à proprement parler. Dernièrement, deux propriétaires de Lagoon, Thierry (Lagoon 450) ainsi que François (Lagoon 400) m’ont posé des questions. Voici la teneur de nos échanges:

La manœuvre de mouillage peut paraitre simple mais c’est une science complexe où plusieurs facteurs peuvent influencer la tenue du mouillage comme:

  • le fond d’accroche: sable, vase, végétation;
  • la composition du mouillage;
  • l’angle de tire de l’ancre;
  • le bon réglage de la pantoire;
  • la longueur de chaîne déroulée;
  • le marnage, marée haute / marée basse.

L’angle de tire est primordial pour avoir une bonne tenue: celui ci doit être le plus horizontal possible. Or il dépend grandement de la longueur de chaîne. La règle veut qu’on mette au minimum trois fois la hauteur d’eau en longueur de chaîne. Une autre règle encore plus conservatrice est d’utiliser un coefficient lié à la force du vent qui est:

  • la force Beaufort du vent actuel ou attendue x la hauteur d’eau = longueur de chaîne à mettre.

Pour des vents inférieurs à force 3 il faut garder la notion minimale de 3 fois la hauteur d’eau.

Pour info voici les poids des ancres et les longueurs de chaîne des Lagoon:

Lagoon 380: 75 m avec un diamètre de maillon de 10 mm – 20 kg

Lagoon 400: 75 m avec un diamètre de maillon de 10 mm – 20 kg

Lagoon 421: 75 m avec un diamètre de maillon de 10 mm – 20 kg

Lagoon 450: 85 m avec un diamètre de maillon de 12 mm – 25 kg

Lagoon 500: 100 m avec un diamètre de maillon de 12 mm – 45 kg

Lagoon 560: 100 m avec un diamètre de maillon de 12 mm – 55 kg

Lagoon 620: 100 m avec un diamètre de maillon de 14 mm – 55 kg

Trop de longueur n’a jamais manqué! Et puisque les Lagoon sont tous équipés de guindeaux, n’hésitez pas à les utiliser…

Lors de ces échanges une autre question s’est posée: celle du mouillage secondaire. Cet équipement peut être nécessaire en fonction des mouillages et pour des raisons de sécurité. Sur des zones avec des courants ou des vents tournants voire des zones avec espace restreint, il peut être utile de pouvoir mouiller par l’arrière. L’une des options est d’avoir une ancre légère avec entre 5 à 10 mètres de chaîne puis 30 à 50 mètres de câblot (pour un Lagoon 400). Les ancres légères ont une moins bonne tenue que les ancres principales mais elles sont facile à manipuler. Elles existent en alu et démontables… Le mieux étant d’aller voir chez un shipchandler ce qu’il propose et de vérifier l’espace de votre zone de stockage.

Agent suédois Lagoon – Oxbom copyright

Pour les plus habitués de ce type de mouillage comme nos amis Scandinaves, il peut être utile de monter un vrai davier avec un second guindeau pour cette ancre de poupe (ci-dessous sur un Lagoon 380)!

Agent suédois Lagoon – Oxbom copyright