Technique

L’électrolyse

16 novembre 2021 | | Temps de lecture 3 minutes

L’électrolyse (ou plus exactement la corrosion galvanique) s’attaque aux bateaux à travers leurs divers équipements métalliques ; c’est un phénomène électro-chimique qui aboutit à une oxydation rapide de la carène, pouvant aller jusqu’à des entrées d’eau.

L’électrolyse est la réaction causée par deux métaux différents qui entrent en contact l’un avec l’autre dans une atmosphère corrosive ou dans l’eau de mer. Il est primordial de contrôler régulièrement ce phénomène sur votre bateau. Un contrôle visuel et physique doit s’effectuer tous les 6 mois à chaque sortie d’eau.

 

Conséquences de l’électrolyse :

L’électrolyse vient accentuer le vieillissement du bateau

  • Cloques dans la peinture sous flottaison.
  • Zones d’érosion du métal et piqûres sur les zones immergées.
  • Dépôt blanchâtre ressemblant à du calcium qui s’installe autour des blocs de zinc de protection ou des cloques.
  • Cloques qui suivent les lignes de soudure.
  • Blocs de protection usés
  • Blocs de protection qui semblent toujours neufs. (un bloc peut paraître neuf mais être totalement consommé)

Note : Ces problèmes sont généralement plus développés à l’arrière des coques où l’activité électrique est souvent plus élevée. Pour vérifier une anode il faut la peser et se référer au manuel fournisseur.

Exemple d’anodes et blocs de protection

 

Exemples d’électrolyse :

Pallier de safran rongé par l’électrolyse

 

Coque rongée par l’électrolyse

 

Anodes consommée

 

Causes du problème :

  • Détérioration des blocs de protection en zinc/aluminium.
  • Courants électriques issus des installations terrestres.
  • Courants électriques issus de l’équipement de bord comme le guindeau, l’équipement de transmission radio, les unités de démarrage et autres appareils gourmands en électricité.
  • Équipement à bord mal câblé ou mal relié à la terre.
  • Mise à la terre ou câblage incorrect des équipements embarqués.
  • Blocs de protection peints.

 

Comment traiter le problème :

  • Une fois que les causes physiques du problème ont été trouvées et éliminées, le processus de réparation de ces systèmes de peinture est relativement simple.
  • Une réparation peut être faite sur les petites zones.
  • Si les zones affectées sont vraiment importantes, il sera peut-être nécessaire d’enlever et repeindre l’ensemble du catamaran.

 

Astuces :

  • Ne pas repeindre sous les anodes

  • En fonction de l’eau sur laquelle on navigue, on utilise des anodes différentes :

-Eau salée : anode en zinc.

-Eau douce : anode en magnésium.

-Eau saumâtre : anode en aluminium.

 

Pour toutes questions, n’hésitez pas à contacter votre distributeur Lagoon ou à remplir ce formulaire de contact.