Carnet de voyages

Polynésie Française, un rêve prend vie

12 janvier 2022 | | Temps de lecture 5 minutes

Rédaction en collaboration avec Clic&Boat.

Il y a des destinations qui ne se présentent plus, quand d’autres sont décortiquées et dévoilées par atouts, tous plus charmants les uns que les autres. La seconde option a été retenue pour la Polynésie Française et son archipel de 118 îles. L’émerveillement total !

Voyager pour faire voler en éclats ces certitudes et exploser les mirettes, à commencer par les siennes. La Polynésie Française a ce caractère explosif, mais en toute bienveillance, à l’image du collier de fleurs accueillant encore les visiteurs. Sauvage, libérée, unique, naturelle : le voyage retour permettra de vous mettre d’accord sur le meilleur adjectif à lui associer. Ses principales destinations évoquent le rêve : Bora-Bora et sa barrière de corail, l’île principale Tahiti, la capitale Papeete, la baie de Cook, l’une des plus belles du monde… Nous vous laissons dans de délicieux songes au moment où le rêve nautique de prévoir une croisière en Polynésie devient réel et réalisable.

Motu et bouches cousues

Qu’est-ce qu’un motu ? Vous vous trouvez face à la définition polynésienne d’un îlot de sable corallien formant l’une des parties émergées d’un atoll. Ils sont innombrables et vous trouverez, au fil de l’eau, celui qui pourrait bien être votre paradis personnel.

Nos 4 (fantastiques) mouillages polynésiens

Motu Nao-passe Nao

Pour se retrouver sur les traces du véritable Robinson Crusoé (Alexander Selkirk), il vous faudra naviguer vers l’archipel Juan Fernandez, au Chili. Une version tahitienne se joue, sans opération survie, mais au mouillage, sur un site somptueux isolé du reste du monde. La passe Nao Nao se recommande chaudement aux pêcheurs et plongeurs.


Baie d’Avéa

La baie d’Avéa offre l’ensemble de ce que l’on peut attendre d’un mouillage exceptionnel et abrité, où le mot farniente peut constituer, sans aucune retenue, au farniente comme unique mot d’ordre. Jetez tout de même des coups d’œil pour observer les raies léopards et prenez le temps de profiter de l’accueil typiquement polynésien offert par le relais Mahana.

Taha’a

Le slow-life polynésien ? Son incarnation vivante est l’île de Taha’a, tranquille, paisible, authentique et simple. Le temps s’arrête, alors que vous serez, depuis votre bateau, sur le point de profiter de l’un des plus beaux sites de snorkeling de tout l’archipel devant le Taha’a Private Island and Spa.

Bora-Bora

Explorer les fonds marins de Bora-Bora est à la limite de l’ordre, bien au-delà d’une recommandation de passage. Le mont Otemanu se dresse en sage, gardé par une végétation luxuriante. L’île finira quoi qu’il arrive à surpasser vos attentes, entre randonnée, plongée, découverte de la barrière de corail et plages de sable blanc. Le motu Tapu est un must quand le mouillage parfait se trouve à la pointe sud est, au nord de la pointe Faroone.

Un voyage au sens le plus large du terme comme une évasion en Polynésie se prépare de la meilleure des façons. Profitez de l’expertise Click&Boat pour planifier vos vacances sur-mesure, de l’avion au transport vers la marina, au cœur du Pacifique. Les deux principales bases polynésiennes se trouvent à Raiatea (Îles Sous-le-Vent) et Rangiroa/Fakavara, pour débuter l’exploration du magnifique archipel des Tuamotu.

Nos conseils pour découvrir la Polynésie Française

  • Prévoir un minimum de 3 semaines d’exploration. Deux jours seront consacrés aux transports aériens.
  • Étendre vos vacances au mois complet si vous souhaitez visiter un 2e archipel
  • Privilégier la meilleure période pour naviguer, répartie sur trois mois : mai, juin, et septembre
  • Une fois à Tahiti, ne manquez pas Moorea, considérée comme la petite sœur de la vahiné la plus célèbre. Le belvédère va vous subjuguer, et vous pourrez aussi programmer une plongée mémorable, une randonnée sportive, un saut en parachute et une sortie pour voir les baleines. Magique non ?

Si inspirante et enivrante Polynésie Française

On doit à l’explorateur français Louis-Antoine de Bougainville le mythe de la Polynésie Française, immortalisé par la phrase “c’est le paradis terrestre”, un cri du cœur entendu en avril 1768. Pour la petite histoire, il fut le deuxième européen à découvrir Tahiti après Samuel Wallis, mais son récit est resté en mémoire, pour inspirer ensuite peintres, écrivains (Robert Louis Stevenson, l’auteur de L’île au trésor), navigateurs, romantiques et voyageurs de tous horizons.

Retrouvez plus d’informations en cliquant ici.