Personnalisation

La famille PETIT et Lady Gaby

20 décembre 2018 | | Temps de lecture 4 minutes

Il est toujours plus agréable de vivre dans un environnement où il fait bon vivre, où l’on se sent réellement chez soi. Et ça, Richard le sait bien. C’est pourquoi il a décidé de créer sa propre table pour personnaliser son Lagoon.

Pouvez-vous nous faire une présentation rapide de vous et votre famille ?

Je m’appelle Richard Petit, je suis producteur de spectacle et directeur artistique des spectacles « The Wall Live Extravagenza et Space : The Best of Pink Floyd Show ». Ma femme, Marie-André Poulin est journaliste culturel pour la chaîne de télévision TVA et LCN.Nous vivons à Montréal avec notre fille Gabrielle âgée de 4 ans.

Pourquoi avoir choisi Lagoon ?

C’est après avoir réalisé un convoyage entre Nassau et New York à bord d’un 400 qu’il m’est apparu clair que le format de ce bateau était idéal pour notre famille. Le confort, la sécurité et la performance correspondant exactement à nos besoins, à l’annonce du 40 j’ai fait le grand saut.

Nous avons donc choisi la version 3 cabines 2 salles de bain, afin de pouvoir recevoir de la famille et des amis. Notre Lagoon a été nommé en l’honneur de notre fille : le LADY GABY.

En quoi consiste votre personnalisation ?

Il m’a fallu chercher un endroit où laisser parler ma créativité sur mon Lagoon. Ce n’était pas si simple, la finition du modèle étant impeccable. J’ai alors trouvé que la table de cockpit pouvait me servir d’œuvre d’art. Il s’avère que j’ai travaillé dans le bois et fait des études en lutherie, de plus la cartographie est une de mes passions depuis très longtemps. Cela m’a semblé être un bon cocktail pour créer une table originale.

Avez-vous fait appel à des professionnels pour la réalisation de cette table ?

J’ai pu réaliser 95% de la table à l’aide de mes propres mains car j’ai l’habitude de travailler le bois lors de mes temps libres et de créer des dessins 3D. Il m’a fallu faire appel à un ami pour concevoir la (table de travail sur laquelle on place la pièce de bois pour la façonner avec la toupie fixée), afin de faire le champ extérieur de la table.

Comment s’est déroulé ce projet de personnalisation ?

Tout d’abord il faut pouvoir visualiser le rendu final. Pour cela, il faut créer un dessin 3D et l’implanter dans une image du bateau. Il faut ensuite choisir soigneusement les matériaux. L’utilisation du teck pourrait sembler évident mais j’ai choisi d’opter pour l’iroko – c’est un bois similaire présentant des propriétés idéales pour les conditions marines.

Une fois le cadre assemblé, il m’a fallu créer un support avec une planche de contreplaqué scellé à l’huile. Après s’être assuré que la surface était bien lisse, il a fallu s’attaquer au collage de la carte.

Mon choix s’est porté sur une carte de la NOAA où l’on voit l’ensemble des Bahamas, un peu de la Floride et de Cuba. Une fois les dimensions réglées, je l’ai collée sur le support. Arrivée à l’étape cruciale, l’application de la résine époxy : j’ai choisi un fini UV résistant ultra-clair, il ne me restait alors plus qu’à polir une ultime fois le bois et appliquer l’huile de protection.

Nous avons désormais la carte de notre secteur de navigation à disposition, mêlant souvenirs et anecdotes à nos repas.

Avez-vous comme projet de réaliser d’autres personnalisations ?

Quand la première année de location-gestion sera passée, nous verrons si la table est en bon état. Dans ce cas, je prendrais volontiers des commandes privées afin de permettre à d’autres propriétaires de Lagoon de customiser leur bateau.

Concernant le LADY GABY, j’ai ajouté une antenne Sirius pour recevoir le puis j’ai remplacé le système hifi pour une sonorisation légèrement plus puissante afin de laisser parler mon côté musicien !